Lettre de la Pleine Lune.

Pleine Lune en Scorpion, le 27 avril 2021 à 5h31 (heure de Paris)

Si les Pleines Lunes sont toujours assez intenses, celle-ci le sera d’autant plus que la Lune est dans le signe passionnel du Scorpion (07°06′). Elle teste notre capacité à nous mobiliser, à élaguer le bois mort et lâcher le passé, pour faire place à ce qui a besoin de fleurir dès le mois de mai, grâce à l’opulente énergie de vie du Taureau. Le Soleil en Taureau conjoint à Uranus nous présente l’occasion d’acquérir la clarté et la précision de l’aigle pour se focaliser pleinement sur ce que nous décidons de cultiver sachant que, quoiqu’il advienne, nous aurons la capacité d’ajuster notre vol, de contourner les obstacles et d’atteindre notre cible…

Ainsi la Lune en Scorpion d’une part, face à la conjonction Soleil-Uranus d’autre part, évoque une tension et une détermination forte qui mobilisent toutes nos énergies créatrices en faveur de ce qui soutient le vivant et la manifestation : nos besoins vitaux, nos ressources, nos valeurs. Le Scorpion questionne l’intégrité de ces besoins, l’alignement de nos valeurs, la solidité de nos ressources. La question principale étant : A quoi attachons-nous de l’importance, quel est l’essentiel qui mérite que nous mouillions la chemise pour ça ?

Car il est bien question d’effort au vu du carré des luminaires à Saturne, le grand semeur d’obstacles ! Un effort lent et patient pour manifester ce désir (Soleil-Uranus), pour mettre en oeuvre cette décision. Mais également de courage, au vu du trigone de Mars à la Lune. Mars, maître du Scorpion et donc de cette lunaison, nous soutient par sa force et sa témérité face aux barrières que pourrait imposer Saturne et aux secousses plus ou moins fortes que présage Uranus (lui-même au carré de Saturne).

Avec Uranus qui ne manquera sûrement pas de perturber nos projets et d’y mêler de l’imprévu, veillons à contenir une impulsivité ou une impatience sans doute bien dommageable. Au contraire sachons prendre de la hauteur, pour nous retirer là où les distractions se raréfient et où l’esprit se calme pour ne contempler que l’essentiel. Alors il nous sera possible d’écouter la petite voix de notre âme, l’appel de notre désir d’être, avant de replonger dans nos quotidiens pour manifester notre vision…

Ce recul nous permettra aussi de transformer un malaise fait de doutes et de sentiments d’isolement (Saturne au carré de Mercure et de Venus) en une solide appréciation de notre environnement, après avoir établi nos priorités et mis les choses en ordre. Ce temps de recul nous servira à mieux traverser la configuration qui nous impacte tous en 2021, à savoir le carré Saturne-Uranus. Cette configuration pointe vers une bascule majeure des valeurs pour y inclure des critères plus égalitaires et plus humanitaires, et vers des changements profonds dans l’économie et le monde des finances (Uranus en Taureau). La Pleine Lune actuelle devrait refléter un nouveau palier dans ces mutations. D’autant que Pluton, 2ème maître du Scorpion, est stationnaire, et donc éminemment puissant dans sa force transformatrice. Il est sur le point d’entamer une nouvelle rétrogradation de 5 mois jusqu’en début octobre qui inaugure une redistribution des cartes du pouvoir et du contrôle. Si le carré Saturne-Uranus nous demande d’intégrer le changement dans les structures de notre vie, il va être question pour cela de reprendre les rênes de notre pouvoir si nous l’avons délégué, ou de lâcher le contrôle si les tenailles que nous avons placées sont trop puissantes.

Méditation de Pleine Lune :
• Quelle est ma direction ? Quel est le projet qui m’anime ce printemps ?
• Quel est le changement intérieur ou extérieur auquel je résiste, auquel je peux consentir ?